Faux la Montagne, Creuse, Limousin

Message du collectif d’habitants qui disent “Non à l’expulsion, Oui à l’accueil !”

Ces jeunes gens y trouvent un refuge qui leur permet non seulement de se rétablir physiquement et psychologiquement, mais aussi d’apprendre le français, de découvrir notre mode de vie et de s’intégrer dans les activités bénévoles du territoire.
Une situation idéale avec une centaine d’habitants impliqués et engagés par écrit, et une commune qui se réjouit de voir de potentiels nouveaux habitants s’installer.
Pourtant cette situation s’est soudainement dégradée avec la décision prise la semaine dernière par la préfète du département de la Creuse d’ordonner à l’un d’entre eux de quitter le territoire français, un second devant être convoqué incessamment.
Entrés par l’Italie sur le territoire européen, ils font partie de ces “Dublinés” qui doivent obligatoirement demander l’asile dans le pays d’arrivée, même si cette situation est absurde dans la mesure où elle surcharge les pays frontières de l’Europe et augmente les risques d’arbitraire.
La France est parfaitement légitime à traiter les dossiers lorsque les situations des réfugiés comportent des risques pour leur vie. Ce qui est le cas en l’espèce, si la reconduite sur le territoire italien se confirme, puisque la situation soudanaise est particulièrement dangereuse pour ces jeunes hommes.
Rappelons que Omar el-Béchir est le seul président au monde à faire l’objet depuis 2008 d’un mandat d’arrêt de la Cour Pénale Internationale pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, et que ses services secrets sont très actifs en Europe.
Nous, signataires de cette pétition, demandons à ce que les dossiers de ces jeunes réfugiés, compte tenu de la dynamique d’intégration dans laquelle ils sont engagés et des risques qu’ils courent dans leur pays, soient traités, comme cela est possible, par la préfecture de la Creuse.
La centaine d’habitants de la commune impliqués dans leur accueil continuera à les soutenir dans leurs parcours en se réjouissant de la présence de ces nouveaux voisins.

Après avoir signé la pétition et pour aller plus loin, proposition de mail à envoyer à Madame la préfète de la creuse  : magali.debatte@creuse.gouv.fr

Madame la préfète,

Nous avons l’honneur de solliciter votre intervention pour prendre en compte la situation particulière des jeunes Soudanais habitant sur la commune de Faux-la-montagne. Nous avons à cœur, comme vous, de défendre les valeurs d’accueil, et de solidarité de notre République dont l’exigence de Fraternité vient d’être rappelé par le Conseil Constitutionnel. Elle a souvent donné l’exemple, au travers de son histoire, d’un accueil digne des réfugiés de tous bords que les situations de violence internationale amènent sur notre territoire
La dynamique et l’entourage dont bénéficient ces jeunes sont gages d’une intégration en voie de réussite, et l’apport des ces nouveaux venus sur ce territoire sera aussi précieux pour son équilibre démographique à plus long terme.
Nous vous demandons de revenir sur la décision  de renvoie en Italie et d’accepter d’examiner sans délais leur demande d’asile en France.

Salutations Républicaines

lien pétition en ligne : www.change.org

Imprimer